Quoi manger ?

À l’approche des fêtes, une question vous turlupine: le chocolat fait-il grossir?

Celles et ceux qui sont obsédés par les régimes voient leurs émotions évoluer au rythme d’une montagne russe. Alors que les fêtes de fin d’année ou de Pâques viennent de se terminer, ils ne pensent qu’aux événements à venir qui seront autant de bonnes raisons pour commettre des excès à table. Et à l’approche des fêtes, certains souffrent déjà à l’idée que le chocolat fait grossir.

Je pourrais lister toute une série d’informations scientifiques qui prouvent que cette affirmation est injuste. Au contraire, le chocolat possède certaines vertus. Il est riche en antioxydants, favorise la bonne santé du système cardiovasculaire, contribue à la bonne humeur… autant de qualité qui s’ajoutent au fait qu’il est délicieux! Tout est question de quantité et d’attitude au moment de le consommer.

Mais aujourd’hui je souhaite écrire au sujet des croyances dans le domaine de l’alimentation. Une des croyances qui a la peau dure est justement celle qui vous amène à vous poser cette question: le chocolat fait-il grossir? Le poids de cette affirmation a un impact énorme sur notre cerveau et notre mental. Voilà pourquoi:

Vous avez envie de manger du chocolat → À quoi pensez-vous? → “Le chocolat fait grossir” → Si cela fait grossir, c’est un aliment “interdit” → Si c’est interdit, mieux vaut me priver → Quand je me prive, j’en ai encore plus envie → Quand j’en ai plus envie, je fini par en abuser → Quand j’exagère, je me sens coupable →

Lorsque je me sens coupable, j’en mange encore plus.

Compris? C’est aussi simple que cela.

Le chocolat fait-il grossir? Reprenons de zéro.

L’idée que je souhaite transmettre à tous ceux qui sont angoissés par ces préoccupations est avant tout d’arrêter de vous répéter que le chocolat fait grossir.

Ce n’est pas le chocolat en soi qui fait grossir, c’est la manière dont vous le consommez. Si vous mangez toute la tablette de chocolat lorsque vous en ressentez l’envie, vous surchargez votre corps qui peut être amené à stocker des lipides. Mieux vaut se contenter d’un petit morceau.

Avant les fêtes, entraînez vous à modifier votre attitude vis à vis du chocolat pour éviter de tomber dans l’excès de gourmandise.

Concrètement, mangez un petit carré de chocolat quand vous en avez envie, de préférence après un repas ou un en-cas. Dégustez-le lentement, parce que cela contribue à votre équilibre et permet d’en finir avec le cycle de l’exagération et de la culpabilité.

Et pour varier votre alimentation, découvrez cette délicieuse recette de tourte au poulet et découvrez comment maigrir en mangeant normalement.

Maigrir grâce à une volonté inébranlable… pourquoi je ne suis pas d’accord?

À l’inverse de ce que nous dicte le bon sens, je ne crois pas que nous devrions associer le fait de maigrir et la force de volonté. Cela ne fait que renforcer l’idée que le chemin pour avoir ce fameux “corps parfait” passe nécessairement par la privation.

Je privilégie au contraire un message positif. Plutôt que de dire “Le chocolat fait grossir”, je préfère encourager la modération et l’alimentation en pleine conscience.

Combien de fois est-ce que vous vous êtes préparé(e)s aux fêtes à venir en vous privant de chocolat pendant 1 mois à l’idée de vous gaver le jour venu? Réprimer votre volonté de manger du chocolat pendant une longue période est la meilleure manière d’exagérer par la suite.

Cerise sur le gâteau (au chocolat), vous êtes ensuite envahi(e) par un sentiment de culpabilité le jour suivant et vous craignez de monter sur la balance.

Alors préparez-vous différemment cette année. Essayez cet exercice: si vous adorez le chocolat, essayez d’en manger un tout petit peu tous les jours après le déjeuner, par exemple. Dégustez-le, ressentez le plaisir de l’instant, sans vous répéter sans cesse que le chocolat fait grossir. Vous verrez que votre “soif” de chocolat en grande quantité va diminuer petit à petit.

Et les enfants? Pas d’excès, avec conscience

Je souhaiterais conclure ce texte en portant une attention particulière aux parents ou à ceux qui vivent au contact d’enfants. Si c’est votre cas, sachez que vous avez dans vos mains une excellente opportunité d’aider ces petits bouts de choux à construire une relation saine avec les sucreries et la nourriture en général.

La réflexion consciente doit commencer au supermarché: à l’approche de Pâques… avez-vous besoin de 5 oeufs en chocolat différents? Est-il vraiment nécessaire d’acheter le plus grand, le plus rempli, le plus lourd?

Cela peut valoir la peine de partager avec le reste de la famille: combien d’oeufs chaque enfant va recevoir? De quelle taille? Certains enfants reçoivent des oeufs des grands-parents, des oncles, tantes, amis, parents, à l’école… et ils ont bientôt des dizaines d’oeufs en chocolat, ce qui n’est probablement pas nécessaire. Créez un environnement de consommation plus sobre.

Et si vous êtes parent d’un enfant en surpoids, rappelez-vous que lui aussi a le droit de manger des oeufs en chocolat. Laissez-le choisir celui qu’il préfère sans lui imposer un produit “light”, et sans trop se préoccuper du pourcentage de cacao, de lipides et de sucres.

En accédant à son souhait de manger ce qu’il désire, l’enfant sera moins angoissé, et cela contribuera à diminuer sa faim et sa volonté de manger trop ou en cachette.

Et pour finir, un conseil: permettez-vous des excès de temps en temps, c’est humain! Tant que vous n’exagérez pas tout le temps, n’oubliez pas que votre organisme est capable de se récupérer d’un week-end où le chocolat était à l’honneur. Croyez-le!

Vous avez désormais la réponse à votre question: “Le chocolat fait-il grossir?”. La réponse est peut-être plus nuancée que vous le pensiez.

Si vous êtes préoccupé(e) par votre poids, lisez aussi:

Si vous êtes curieux d’en savoir plus, découvrez l’Effet Sophie, une méthode qui vise à transformer votre relation avec la nourriture en réapprenant à écouter les signaux de votre corps. Le cours comprend 6 semaines de modules avec des vidéos et des documents qui permettent de révolutionner vos habitudes alimentaires en retrouvant le plaisir de manger.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Quoi manger ?

Articles Liés