Quoi manger ?

Découvrez la définition du “slow food”

Avec notre routine tumultueuse, il est difficile de s’arrêter et de déjeuner tranquillement, de profiter des aliments et du moment. Cela vous arrive-t-il? Voilà pourquoi vous souhaitez connaître la définition du slow food : « slow signifie lent; food, la nourriture ». C’est un mouvement qui s’accorde parfaitement avec ce qui est discuté dans mon cabinet et dans mon programme Effet Sophie. Il fait partie d’une ONG créée par l’Italien Carlo Petrini en 1986 et comporte des sympathisants dans plus de 150 pays.

Au-delà de la définition du slow food, qu’est-ce que c’est exactement ?

Si on reprend sa définition, slow food signifie manger lentement. C’est un mouvement qui prêche l’alimentation consciente, agréable, et de qualité. Ce n’est pas une tendance végétarienne, végétalienne ou radicale, comme certains tentent malheureusement de l’imposer.

Le mouvement slow food a émergé comme un contrepoids à la restauration rapide (fast food). Tant en termes de qualité de la nourriture, comme de rapidité avec laquelle nous dévorons un repas. Il part du principe que ce que nous mangeons a une influence sur le monde qui nous entoure, depuis la biodiversité, le paysage, jusqu’aux traditions culturelles.

Selon sa définition, le principe de base est le droit au plaisir de l’alimentation, en utilisant des produits régionaux de qualité, produits tant dans le respect de l’environnement que des producteurs. Pour comprendre exactement la définition du slow food, nous devons approfondir notre relation avec la nourriture. Tout d’abord, l’aliment se doit d’être bon, pur et équitable. C’est à dire qu’il doit être savoureux, être cultivé sans nuire à la santé ni à l’environnement, et le producteur doit percevoir une valeur juste pour son travail.

Nous devons assimiler le fait que manger est bien plus qu’une fonction vitale. C’est une expérience qui implique tous nos sens, nos histoires et nos cultures. Il est de notre responsabilité de maintenir ces traditions culinaires vivantes, d’apporter de la diversité à nos tables et de respecter les producteurs les plus anciens.

Au-delà de sa définition, le slow food évoque également le respect du temps de chaque chose. Chaque fruit ou légume a une bonne période pour être planté, récolté. Chaque ingrédient a son temps pour être cuisiné ou cuit.

À lire aussi :

Quels sont les bénéfices du slow food ?

En plus de privilégier les petits agriculteurs et la production consciente, le slow food modifie complètement notre relation avec la nourriture et le moment du repas. En prenant votre temps pour préparer des aliments frais, vous éprouvez du plaisir à manger, tranquillement, et en plus, vous pourrez même perdre quelques kilos.

Et bien oui! Sans vous en rendre compte, vous choisissez mieux ce que vous mangez, êtes à l’écoute de votre faim et arrêtez de manger lorsque vous vous sentez rassasié. Voilá mes précieux conseils pour perdre du poids de manière saine et durable. Dans cette perspective, le mouvement du slow food peut vous aider à atteindre vos objectifs. Pour amener un peu de slow food à votre quotidien, essayez de créer un potager à la maison et observez l’évolution des plantes. Si vous habitez en appartement, vous pouvez planter des herbes, des légumes et des fruits dans des vases et suivre leur croissance. Lorsque vous allez au supermarché ou au marché, faites attention aux informations au sujet des aliments, par exemple, leur lieu de production. Vous pouvez également cuisiner, lorsque vous le pouvez, et transformer le moment des repas en petits rituels, avec du temps pour apprécier et bavarder avec ceux qui vous sont chers.

Réduisez le rythme de votre vie et ayez plus d’équilibre avec une alimentation consciente. Il peut sembler difficile de comprendre le rapport entre le fait de manger consciemment et maigrir, mais c’est une étape importante pour maintenir un poids sain et être heureux avec votre corps! Bon appétit!

Maintenant que vous en savez plus sur la définition du slow food et ses bénéfices pour votre vie, découvrez l’Effet Sophie, une méthode qui vise à transformer votre relation avec la nourriture et à écouter à nouveau les signaux de votre corps. Ce sont six semaines de modules avec des vidéos et des documents qui expliquent les habitudes alimentaires et comment retrouver le plaisir de manger. En savoir plus!

 

1 Commentaire. En écrire un nouveau

  • Roger MUBISU MASHINGILWA
    22 de septembre de 2020 11:00

    Certains aliments locaux peuvent servir pour l’alimentation et le traitement de certainess maladies. telque les feuilles d’un aliment locaux, les feuilles de courge, peut aider pour augmenter le sang dans l’organisme des enfants.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Quoi manger ?

Articles Liés