Comportement alimentaire

Quel(s) médecin(s) pour un meilleur traitement de la compulsion alimentaire ?

Il est normal de trop manger de temps en temps ! Mais la phrase « hier j’ai eu une crise de compulsion alimentaire »  est devenue banale. Pourtant, il est primordial de différencier la compulsion alimentaire de l’exagération.

Mais comment arrêter les compulsions alimentaires ?

Le processus est complètement différent du fait de trop manger le week-end ou lors d’une soirée. La compulsion se caractérise par l’ingestion excessive d’aliments en peu de temps (jusqu’à 2 heures), même sans faim, avec un sentiment de perte de contrôle, et mangeant souvent seul (caché) par honte, jusqu’à se sentir à la fois rassasié/e et inconfortable.

La compulsion alimentaire est la forme la plus grave de la faim émotionnelle.

Découvrez l’Effet Sophie, mon programme en ligne qui vous permettra d’identifier quels sont vos rapports à l’alimentation, et comment l’améliorer.

Ceux qui pensent qu’il s’agit d’un manque de « volonté », d’une faiblesse ou d’un manque de discipline se trompent.

En fait, parmi les troubles du comportement alimentaire, la compulsion est un dysfonctionnement du cerveau qui demande un traitement médical et peut entraîner un surpoids et une perte d’estime de soi, ainsi qu’un profond sentiment de culpabilité.

Les privations excessives générées par des régimes restrictifs sont l’un des principaux facteurs qui augmentent le risque de consommation excessive d’aliments en raison de l’envie accrue d’aliments interdits, engendrant ainsi frustration, stress et dépression.

Les problèmes liés à l’apparence (image corporelle) et la difficulté à gérer les problèmes émotionnels sont des déclencheurs qui peuvent également amener à un comportement compulsif : incapacité à manger tranquillement, pouvant donc engendrer des troubles du comportement alimentaire.

Maintenant que vous savez ce que c’est, voici quelques astuces pour aider à en finir avec les compulsions alimentaires. Consultez un médecin psychiatre qui fera le diagnostic de compulsion alimentaire. Ensuite, vous pouvez vous entourer d’un psychologue et d’un/e diététicien/ne-nutritionniste pour un traitement multidisciplinaire.

Comment en finir avec les compulsions alimentaires ? 1ère étape : comprendre son fonctionnement

Voici quelques conseils pour en finir avec les compulsions alimentaires, mais souvenez-vous qu’il est essentiel de consulter un médecin pour obtenir un diagnostic et un traitement précis.

1- Abandonnez les régimes restrictifs

Lorsque vous évitez de manger certains aliments afin de perdre du poids (nous ne parlons pas ici des restrictions dues à un problème médical tels que les allergies ou la maladie cœliaque, par exemple), votre corps réagit en augmentant votre appétit pour que ayez davantage envie de manger.

Il le fait par protection et instinct de survie.

Mais le résultat en est une obsession accrue pour les aliments « interdits » et le désir de les manger comme « récompense », ce qui augmente le risque de compulsions. Par conséquent, la première étape dans le traitement de la compulsion alimentaire n’est pas de faire des régimes restrictifs. Au contraire : mangez !

2- Mangez mieux, pas moins

Beaucoup de gens pensent que pour en finir avec la compulsion alimentaire, il faut contrôler ce que vous mangez et de faire des restrictions. Mais bien manger n’est pas restreindre les quantités, c’est avoir la liberté de tout manger, sans culpabilité, sans restriction, avec plaisir, en étant à l’écoute de vos émotions et de votre faim.

Faites la paix avec votre corps, faites-lui confiance et traitez-le avec tendresse. Mangez régulièrement, faites de vrais repas, pour être sûr/e de ne pas avoir faim.

Allez en cuisine, découvrez de nouvelles saveurs, préparez des plats faits maison avec des épices naturelles, essayez différents aliments, savourez vos repas … Vous allez peut-être vous découvrir un nouveau talent !

Manger avec plaisir, misez sur la qualité et le respect de votre corps. C’est un excellent moyen de réduire les “pertes de contrôle” dans le traitement de la compulsion alimentaire.

3. Demandez-vous : ai-je vraiment faim ?

Avant de manger, évaluez si vous avez vraiment faim. Identifiez ce que vous ressentez réellement. Écoutez votre corps et les signes qu’il vous envoie, dont ceux de faim et de satiété.

Tenir un journal alimentaire pour vous y aider. Écrivez-y les aliments que vous ingérez, les horaires et ce que vous ressentez : faim, angoisse, tristesse, anxiété, stress… cela vous aidera à identifier vos émotions et à pouvoir y faire face sans avoir recours à la nourriture. ainsi, vous respectez votre faim. et en prenant compte vos émotions, vous diminuerez sans doute vos compulsions alimentaires.

4- Mangez en pleine conscience (mindful eating)

Soyez pleinement présent/e et concentrer votre attention au moment des repas diminue l’impulsion.

Cette impulsivité peut être due à un manque de planification et contribuer à une alimentation rapide sans faire attention aux sensations de faim et de satiété, signes essentiels de la régulation de l’appétit.

Pour manger en pleine conscience, faites appel à ces techniques :

  • Choisissez un environnement calme, mangez lentement, mâchez bien les aliments, explorez de nouvelles saveurs et prenez plaisir à manger.
  • Concentrez-sur uniquement sur ce que la nourriture vous apporte, sans se soucier de ce que vous mangez ni de la quantité que vous mangez.
  • Profitez pleinement du moment, sans anxiété, sans culpabilité, en étant attentif/ve à votre corps ! Quittez la table rassasié/e. Votre rapport à la nourriture sera ainsi plus tranquille.

5- Mangez à heure fixe

Le jeûne prolongé (ou manger moins que ce dont on a besoin) est l’un des principaux déclencheurs de la compulsion.

Pour éviter cela, établissez une routine pour les repas principaux (petit-déjeuner, déjeuner, collation de l’après-midi et dîner) et, si vous avez besoin de plus, préparez d’autres repas à intervalles réguliers avec des aliments de qualité. Vous éviterez ainsi de “mourir de faim” au moment des repas et de manger plus que nécessaire.

Cette nouvelle routine peut aider à renforcer votre tranquillité pour le traitement de la compulsion alimentaire.

6- Organisez votre semaine

Une bonne planification vous aide à organiser vos repas de la semaine en investissant dans la qualité et en réduisant ainsi le risque de manger des aliments imprévus.

Faites une liste des courses, sélectionnez les aliments que vous aimez et investissez dans la qualité et la variété.

Cette organisation porte ses fruits car vous avez plus d’options sous la faim pour faire face à votre faim et avez davantage de contrôle pour le traitement de la compulsion alimentaire.

7- Faites des activités amusantes

Découvrez de nouvelles activités qui vous procurent du plaisir, sans lien avec la nourriture. C’est un excellent moyen de réduire l’envie de nourriture “récompense” ainsi que les symptômes d’anxiété.

Recherchez des activités variées qui peuvent être aussi simples que se promener avec son chien. Vous pouvez vous découvrir un nouveau talent (danse, peinture, écriture) ou encore vous adonner à des activités de détente comme le yoga ou la méditation. Evaluez ce que vous aimeriez apprendre et faites le test. Outre le plaisir et la détente, la sensation de bien-être sera merveilleuse !

8- Faites appel à un professionnel

Comme je le disais en début d’article: il est très important de faire appel à un spécialiste, car il est très difficile de venir à bout seul de la compulsion alimentaire.

C’est un dysfonctionnement du cerveau et rien de mieux qu’un professionnel pour vous aider à vous soigner, à vous reconnecter avec votre corps et à améliorer votre relation avec la nourriture.

Comme nous l’avons vu, le traitement de de la compulsion alimentaire est très complexe et implique des changements de comportement qui dépendent d’un suivi professionnel qualifié afin d’améliorer votre relation avec les aliments et votre corps.

Et rappelez-vous, la compulsion alimentaire n’est pas synonyme de faiblesse. C’est une perte de contrôle indépendante de votre volonté !

Bon appétit !

Vous avez aimé les 8 conseils sur le traitement de la compulsion alimentaire ? Lisez également :

Si vous voulez changer votre rapport à la nourriture, venez découvrir mon programme en ligne l’Effet Sophie sur la faim émotionnelle. Il a été pensé afin de vous aider à identifier la faim émotionnelle !

Deux semaines de leçons en vidéos avec des conseils, des outils et des exercices pour expliquer d’où vient la faim émotionnelle, identifier vos déclencheurs et réfléchir à vos comportements alimentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Comportement alimentaire

Articles Liés

Menu